Le papillon de l\'espoir

Le papillon de l\'espoir

Pour toi Raphaël



Pour toi Raph

Aujourd'hui tu aurais eu 26 ans
Le temps passe, les printemps se succèdent.
Tu ne participes plus physiquement à ton évolution sur terre
Pourtant aujourd'hui je ne peux m'empêcher de penser à l'âge que tu aurais
Tu es retourné vivre à la maison, dans la vraie vie
Un endroit où le temps n'existe pas, car tu vis chaque moment en pleine conscience
J'ai déjà eu l'occasion de faire cet exercice
Vivre en pleine conscience chaque moment qui passe
Et j'ai constaté que le temps n'a plus la même dimension
Mais ici bas tout est plus compliqué
Tout le monde n'a pas la même évolution
Beaucoup courent après des choses si futiles dans le fond
Par ton départ, j'ai revu mes repères car ils avaient pratiquement tous éclatés
Je m'en suis créé d'autres au fil du temps.
Je me sens plus en harmonie avec mes valeurs maintenant.
Mais surtout les moments que je vis, ne m'échappent plus
Au point de me demander ce que j'ai fais du temps passé
Je sais comment je l'ai utilisé car j'ai été attentive
Je commence doucement à vouloir vivre, survivre est fatigant.
Je sais que chaque instant tu m'envoie la force dont j'ai besoin
Cela reste certes plus compliqué, lorsque ces dates mémoire me secouent
Car elles sont à jamais gravée en moi
Ces dates durant lesquelles tu me manques d'avantage
Tu sais mon fils c'est dur pour des parents de perdre un enfant
J'essaie de rebondir sur cette épreuve qui me rapproche de toi autrement
M'ouvrir à d'autres dimensions, dont je n'avais plus connaissance
Je souhaite ne plus connaître cette épreuve, ni sur terre, ni dans une autre vie
Mais je sais que rien n'est jamais acquis ici bas.
Mon enfant en ce jour anniversaire, je revis ce magnifique jour
Celui de ta naissance et de mon bonheur de t'avoir eu sur terre
J'ai fini par comprendre que tu ne m'appartenais pas
Tu es une âme qui a pris possession d'un corps que tes parents t'ont fabriqué
Il t'a servi de véhicule terrestre, mais ton essentiel est toujours vivant
Je ne vais jamais au cimetière, car je sais ce que ce qu'il reste de toi, n'est pas TOI
Ton âme, ton esprit, sont vivants, proches de moi mais invisibles avec mes yeux de terrienne
Je t'aime mon enfant, je t'aime belle âme
Je t'aime Man
03.04.2010



03/04/2010
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 43 autres membres